Quand Jacques Toubon met les points sur les i des droits fondamentaux et renvoie dans les cordes des députés de la République en marche enlisés dans la caricature

mercredi 11 avril 2018
Par j.c

"Il n'y a pas de caricature à proclamer les droits fondamentaux !" "Les droits fondamentaux, ce n'est pas dans l'éther. Les droits fondamentaux, c'est sur les trottoirs de la Vilette.

Qui aurait pensé que ce Chiraquien de la première heure, secrétaire général du RPR, qui a écrit dans "contrepoint", la revue du "Club de l'Horloge" situé idéologiquement entre la droite et l'extrême droite et qui avait appelé à un rapprochement avec le Front National, puisse défendre avec une telle conviction la défense de tout citoyen face à la politique répressive et inhumaine de l'actuel gouvernement.

La sincérité de ses propos ne peuvent souffrir d'un quelconque tromperie à l'allure chafouine.

Faut-il imaginer qu'un tel homme puisse évoluer ainsi vers une humanité assumée après avoir épousé les pires alliances idéologiques avec l'extrême droite.

Cela nous réconcilie avec une espèce humaine tombée au plus bas.

 

Tags: , ,

Petit rappel: Librinfo74 à besoin de votre soutien pour exister.
Rdv sur la page abonnements pour vous abonner et avoir accès au contenu payant (conférences filmées/archives du JOURNAL papier) ou faire une donation. Merci.

3 commentaires sur “Quand Jacques Toubon met les points sur les i des droits fondamentaux et renvoie dans les cordes des députés de la République en marche enlisés dans la caricature”

  1. ANCHISI

    Ce Lien est utile, marci pour la défense des droits fondamentaux,
    ;
    vous auriez pu vous dispensez des commentaires caustiques et moralisateurs.. A vous entendre, on comprend tout de suite que LES BONS, La BONNE PENSée sont de votre côté, avec les discoureurs et éructeurs, façon Mélenchon, Staline et Lénine, Les autres étant des mécréants.
    Même si l’histoire et les faits ont montré les résultats inverses.. Après tout, vous illustrez que quand on est Aveuglé par l’idéologie, on n’a raison contre tous, sans avoir besoin des faits…! Bravo le POUTINE de LIBR-INFO74
    EN cela, Toubon vous montre une leçon : lui, n’est pas guidé par l’idéologie…Il défend le droit sans chercher à faire triompher une idéologie DES SOI-DISANTS « Détestables » dirigeants de la droite contre les « SE PENSANT VERTUEUX » et meilleurs dirigeants de la gauche.. -Vertueux dans les mots, OUI….

    #144007
    • gfumex

      Je pense que vous faites preuve d’un présupposé.

      Si vous lisez bien le texte, avec une certaine honnêteté, vous verrez que l’auteur a plutôt félicité Jacques Toubon d’avoir réussi à évoluer en reniant ses attaches idéologiques et politiques avec le Font National pour se rapprocher d’une vue humaniste respectueuse des Droits humains, en particulier ceux des migrants.
      Il ne vous ait pas échappé que le discours du Front National est raciste et xénophobe en demandant d’empêcher toute entrée d’étrangers dans notre pays et d’expulser les immigrés arrivés en France.

      #144012
  2. Jacqueline

    On ferait bien « In Annecy Mountains » de se battre pour que sa loi soit appliquée :

    « La loi no 94-665 du 4 août 1994 relative à l’emploi de la langue française, plus connue sous le nom de loi Toubon du nom de Jacques Toubon, le ministre de la Culture de l’époque, est une loi française destinée à protéger le patrimoine linguistique français.

    Elle vise trois objectifs principaux :

    l’enrichissement de la langue ;
    l’obligation d’utiliser la langue française ;
    la défense du français en tant que langue de la République (article 2 de la Constitution de 1958).
    Elle vise alors à assurer la primauté de l’usage de termes francophones traditionnels face aux anglicismes. »

    #143971

Laisser un commentaire

Rechercher

Pourquoi pas?

Archives

highslide for wordpress