Réforme du baccalauréat: le coup de gueule d’un enseignant.

lundi 29 janvier 2018
Par jefdelhaye

EXPRESSION LIBRE.

Photo Florin AFP

"Et c'est reparti pour une réforme imposée, qui ne prend évidemment pas en compte les conditions matérielles d'exercice de notre métier. Les classes sont à 35, bientôt 38 dans les lycées ? Pas grave - faire de la préparation à l'oral (pour une épreuve dont on se demande bien ce qu'elle va ajouter ou retirer au TPE actuel) dans ces conditions est enfantin.

Que dire sur cette mascarade? Le plus important d'abord : la réforme du Bac on s'en fout. C'est de la poudre aux yeux. C'est juste un symbole de plus qui tombe. Après tout, autant montrer à tous que notre système n'est pas juste et impartial en retirant les cache-misères. Tu viens d'un quartier défavorisé, c'est double peine pour toi : pour réussir tes études, tu dois te coltiner des crétins dans ta classe et un niveau général qui n'incite pas à l'ambition... et ensuite, tes résultats sont dévalorisés parce que tu les as eus dans un établissement où l'on achèterait la paix sociale en surnotant les gamins (ce qui n'est pas ma manière de penser mais bien celle de nombreux recruteurs d'écoles post-bac).

En revanche, le système de majeures/mineures (*), ça c'est scandaleux! Des matières vont quasiment disparaître (SVT) et surtout la plupart vont être totalement sabotées! tu vas faire comment pour enseigner l'histoire en "mineure" à 2h par semaine? Tu vas faire comment quand tu te retrouves avec 9 classes au lieu de 5 ou 6? Ben tu vas proposer moins d'évaluations pour chacune si tu veux encore pouvoir dormir... Et tu les feras en QCM parce que ça va plus vite à corriger.

Et dans le rapport ils préconisent de faire certains cours en commun filière générale/technologique... C'est vrai que la non séparation des scolaires/ascolaires (**) produit de si beaux résultats en seconde que ça mérite d'être étendu...

Dans les commentaires, on entend beaucoup de parasites libéraux dire que le système coûte cher, que notre classement à PISA est désastreux par rapport aux scandinaves ou aux germaniques... qui n'ont pas du tout le même système scolaire, mais qui ont en commun d'avoir beaucoup moins d'élèves par classe et de bien mieux payer leurs enseignants. Mais ça doit être une coïncidence parce que la réforme préfère pomper sur le système anglais et étasunien dont les performances en matière de discrimination sociale ne sont plus à prouver.

Le pire reste à venir : on se plaint déjà de cette forme de "clientélisme" des élèves et des parents qui consiste à exiger et critiquer tout sans rien consentir comme effort... "Mon fils n'a pas de bonnes notes en latin donc il préfère arrêter même s'il a pris la place de quelqu'un lors de l'attribution des classes". "Ma fille n'aime pas lire donc elle n'a pas lu le livre" (véridique!)

Le système de majeure/mineure... Comment imaginer les répercussions à long terme? J'y vois évidemment un affaiblissement symbolique de la place de l'enseignant (et de l'intellectuel en général...) qui n'est plus considéré que comme un prestataire de service, au même titre que le cuisinier que l'on peut blâmer si les plats sont mal cuits... Mais putain, cuisinier, c'est l'autre métier que j'aurais rêvé de faire, mais c'est délirant de penser qu'ils ont les mêmes missions et/ou les mêmes méthodes.

Pour terminer cette longue diatribe qui ira se perdre dans le désert (ça faisait longtemps que je n'avais pas hurlé tant je sais que cela ne sert à rien), je nous invite à prendre du recul et à considérer l'Education Nationale réformée en regard des autres services publics déjà "transformés". C'est le même système à chaque fois. SNCF, EDF, hôpitaux, Pôle emploi...

On commence par couper l'argent sous prétexte d'économie, de crise, de productivité. Puis, devant les dysfonctionnements encore plus nombreux, le gouvernement annonce un changement en profondeur pour "moderniser" (et le pire est que ça marche toujours sur les masses qui se prosternent devant la nouveauté annoncée mais ne se demandent jamais si cette prétendue nouveauté n'est pas un retour en arrière camouflé) qui détruit l'essence du service public ciblé : la qualité et l'égalité de traitement de tous les citoyens.

Quelques années plus tard, le gouvernement suivant s'empresse de proposer la privatisation comme seule solution aux problèmes qu'ils ont créés. (et pour les trolls, je ne parle pas de complot mais juste d'une pente idéologique que les gouvernants pro-libéralisme ne considère que comme "la marche du monde"."

Adrien Xicluna.

 

 

(*) Selon la nouvelle réforme chaque élève devra choisir deux matières mineures (moins approfondies) et deux majeures (ce qui remplacera les anciennes filières L, S et ES).

(**) Ascolaires.

Tags:

Petit rappel: Librinfo74 à besoin de votre soutien pour exister.
Rdv sur la page abonnements pour vous abonner et avoir accès au contenu payant (conférences filmées/archives du JOURNAL papier) ou faire une donation. Merci.

3 commentaires sur “Réforme du baccalauréat: le coup de gueule d’un enseignant.”

  1. Jacqueline

    La spécificité du Bac « à la française » c’est qu’il donne droit à l’enseignement supérieur; c’est une examen national anonyme (à l’écrit) qui s’applique à l’ensemble du territoire français.
    Il faut établir le lien entre qualification (en fonction des diplômes nationaux), salaires et éducation nationale. Ce n’est pas le patronat qui définit les qualifications! Le statut national des fonctionnaires protège les enseignants du second degré.
    C’est ce que Macron veut casser pour le substituer par un contrôle continu à l’échelle locale. Il faut bien avoir conscience de la convergence des attaques de Blanquer, Macron… et, derrière, de la commission de Bruxelles. Quand le code du travail est attaqué, les conventions collectives sont dans le collimateur! Si le Bac national tombe, alors sera mise en place l’évaluation par compétences dites « rechargeables »… selon la côte des lycées… la cotation des universités… Il n’y aura plus de valeur uniforme sur le territoire.
    A l’anniversaire des 50 ans de mai 68, il faut prendre la mesure de l’attaque de classe du Grand marché qui installe la précarité et bientôt la barbarie. TOUS ENSEMBLE ET EN MÊME TEMPS!

    #142778
  2. MARIE LOU

    Mais pourquoi, voulez vous que ces jeunes apprennent et face des études pour une société qui n’en n’a pas besoin !
    l’école a été adaptée à la société et tant qu’elle a occupée une place respectée dans la société, les réformes sont restées plutôt modérées. Jusqu’au ministère Alègre (merci le PS)qui a jeté les enseignants en pâture dans l’opinion publique. L’éducation nationale un service public trop coûteux et des enseignants qui ne travaillent pas beaucoup, privilégiés et j’en passe. C’est comme cela que l’on casse un service public. Et pourtant je ne l’ai jamais défendu les yeux fermés, car il aurait fallu, pour le sauver, entre autre,se battre contre l’élitisme qui règnent dans ses murs. Je vous invite à lire Nico Hirt, Claude Laval, qui ont su décripter et annoncer les réformes qui vont s’appliquer. Cela n’intéressait pas grand monde lorsque nous avons fait venir Nico Hirt en Haute Savoie, les enseignants corrigeaient leurs copies, ils ont pris de l’avance pour la suite !

    #142764
  3. Jacques de Felice

    Mais quoi ..
    Avez-vous, aviez-vous le plus petit espoir que le représentant des ultra-riches pouvait faire qqchose pour éduquer convenablement les masses et/ou les précaires ?
    NON, pas une seconde.
    Donc la lutte (pour changer la situation) est exclusivement de convaincre, non pas les dirigeants MAIS les gens, pour qu’ils cessent de voter pour leurs dominants prédateurs.
    Il n’y a pas d’autre espoir.
    Alors oui il faut crier contre des tendances, propositions etc
    MAIS surtout rappeler ce que propose l’opposition (FI, PC,.. bref anti-capitaliste) UNE AUTRE POLITIQUE démocratique (en ceci cela), plus solidaire et surtout qui accepte des contre-pouvoirs citoyens et qui sert les personnes ici et maintenant et demain et non pas la minorité dominante qui se gave

    #142763

Laisser un commentaire

Rechercher

Pourquoi pas?

Archives

highslide for wordpress