Macron projette-t-il de rétablir la censure ?

jeudi 4 janvier 2018
Par jefdelhaye

Dans ses "vœux à  la presse", Emmanuel Macron annonce que le gouvernement pourrait élaborer une loi pour interdire les fausses nouvelles («fake news" en patois trumpiste) dans la presse et sur internet.

Il est possible que le nouveau président de la république ne connaisse pas la loi de 1881 sur la liberté de la presse dont l'article 27 prévoit déjà la pénalisation des mensonges lorsqu'ils sont publiés en toute conscience dans le but de troubler l'ordre public :

Article 27 (Loi du 29 Juillet 1881, sur la liberté de la presse)

La publication, la diffusion ou la reproduction, par quelque moyen que ce soit, de nouvelles fausses, de pièces fabriquées, falsifiées ou mensongèrement attribuées à des tiers lorsque, faite de mauvaise foi, elle aura troublé la paix publique, ou aura été susceptible de la troubler, sera punie d'une amende de 45 000 euros.

Les mêmes faits seront punis de 135 000 euros d'amende, lorsque la publication, la diffusion ou la reproduction faite de mauvaise foi sera de nature à ébranler la discipline ou le moral des armées ou à entraver l'effort de guerre de la Nation.

Mais il est possible aussi que le gouvernement envisage de pénaliser toute information qui pourrait troubler le public parce qu'elle ne serait pas conforme à une version officielle des faits propagée par le pouvoir.

Car il est peu probable que les protagonistes du discours dominant s'accusent eux-mêmes de mensonges et de mauvaise foi. Et, malheureusement, nous savons que la vérité est, trop souvent le mensonge des plus forts à moins que ce ne soit celui que les plus nombreux ont envie d'entendre.

Par ailleurs, il ne serait pas étonnant que la vérité, pour autant qu'on la connaisse, soit l'information la plus dérangeante et la plus susceptible de troubler profondément l'ordre public et le moral des troupes en guerres.

Imaginez, par exemple, que l'on découvre que toute la politique de Macron et de son gouvernement est motivée par le refus de tenir compte des conséquences catastrophiques sur l'environnement et sur la santé humaine de la politique économique et que, bien que prétendant le contraire, Macron fasse la même politique que Trump (qui lui, défend le droit, pour le gouvernement de soutenir des informations mensongères pourvu qu'elles soient utiles au maintien de l'ordre public). Est-ce que ce ne serait pas dangereux pour la paix civile ? Est-ce que les citoyens ne seraient pas amenés à se révolter ?

Ne devrait-on pas prévoir une loi pour punir celui qui dit la vérité si elle trouble l'ordre établi ?

Faut-il dire aux soldats qui se battent qu'ils risquent leur vie pour quelques gros propriétaires qui s'enrichissent du commerce des armes ?

Ce seraient certainement des "mensonges" passibles de répression sévère.

En fait, je ne sais pas si vous éprouvez la même chose mais quand j'entends un homme politique, partisan du libéralisme et donc du système des "lobbys", de la publicité sans limite et du droit à mettre les intérêts économiques au dessus de tout, évoquer l'interdiction du mensonge et surtout en globish (des fake news), ça me fait rire.

La censure existe déjà du fait de l'appropriation de presque tous les organes de presse par des milliardaires veillant sur l'ordre établi de l'injustice et de la corruption planétaire et de l'étouffement de toute tentative d'alternative qui pourrait dépasser l'audience de librinfo74.

Mais peut-être Macron veut-il aller plus loin et empêcher aussi librinfo74 de se moquer de lui sous prétexte qu'il ne serait pas drôle (ce qui n'est pas faux) ?

 

 

 

Tags: ,

Petit rappel: Librinfo74 à besoin de votre soutien pour exister.
Rdv sur la page abonnements pour vous abonner et avoir accès au contenu payant (conférences filmées/archives du JOURNAL papier) ou faire une donation. Merci.

3 commentaires sur “Macron projette-t-il de rétablir la censure ?”

  1. michel74

    Que de la réalité…..malheureusement ! Merci.

    Monsieur Macron n’a pas à nous dicter ce que nous devons lire, écouter, ressentir.

    #142540
  2. dutheil

    Ca fait du bien de l’entendre dire et de ne pas se sentir seule à être écoeurée par tout ces moyens pour nous manipuler et vouloir nous faire prendre des vessies pour des lanternes.MERCI

    #142453
  3. jacques de felice

    Pas drôle.
    Mais entièrement d’accord, « je m’empresse de rire de tout de peur d’être obligé d’en pleurer »
    d’un certain Beaumarchais.

    avec cette différence notable avec l’époque,
    NOUS avons encore un droit de vote épisodique,
    plus très efficace mais qui demeure…

    Le choix de nos concitoyens de la servitude volontaire ..
    me navre (blesse mon coeur d’une rage ..) et je tente de leur faire comprendre.

    J’attends d’ailleurs avec une certaine férocité de pouvoir re-discuter avec la macroniste du coin qui espérait (les yeux fermés) ! qui me parlait des possibilités de faire remonter des avis de la base et autres contes de fées à hurler de rire,
    avant d’en pleurer ..

    carpe diem

    #142452

Laisser un commentaire

Rechercher

Pourquoi pas?

Archives

highslide for wordpress