400 manifestants rassemblés devant la Préfecture pour dénoncer les souffrances des résidents et du personnel dans les EHPAD

mardi 30 janvier 2018
Par gfumex

Annecy, mardi 30 janvier 14H

400 manifestants se pressaient devant la Préfecture dans un joyeux remue-ménage. Tous les syndicats étaient représentés, CGT, FO, CGC, CFTC, Solidaires, CFDT… Tous arboraient leurs drapeaux, leurs fanions, leurs brassards dans une unité de façade où chacun se retrouvaient par petits groupes homogènes. En arrière plan, la CFDT occupait largement un trottoir avec ses tentes oranges.

Agents et salariés des EHPAD, associations familiales, syndicalistes, toutes et tous exprimaient une grande colère contre la politique de l'État qui, depuis de nombreuses années, quels que soient les gouvernements, condamne la plupart de nos anciens à finir leur vie dans des conditions indignes d'une société qui se dit civilisée.

Par un manque de personnel, "on limite les douches, on met les vieux au lit en début d'après-midi, on les "gave" par manque temps pour leur donner à manger, on n'a pas le temps de leur parler, de les écouter…"

Venues de tout le département, aide-soignantes, infirmières, aides à domicile, ont toutes le même discours, les mêmes revendications. Avoir plus de moyens humains pour "accomplir correctement nos tâches pour le bien être de nos anciens.

Une délégation syndicale fut reçue par un représentant préfectoral. Cet énarque à consciencieusement pris note des demandes et revendications exprimées par les représentant syndicaux, notes qui seront transmises à qui de droit, dans un rite immuable.

 

Une escapade non prévue dans les rues d'Annecy

Confinées devant la Préfecture, de nombreuses manifestantes, largement représentées, voulaient rencontrer  la population, aller voir du côté de la mairie et de l'agence Régionale de la Santé. Une initiative iconoclaste, non soutenue par leur organisations syndicales, campées dans leur décision de se limiter à un rassemblement.

Rejoints par le syndicat Solidaires, et des représentants de l'UL CGT d'Annecy, un cortège improvisé d'environ 200 manifestants - dont pour beaucoup, c'étaient leur première "manif" - ont rejoint la mairie d'Annecy et investi le centre de Bonlieu.

Au terme de leur pérégrination, ils étaient une soixantaine à envahir les locaux de l'ARS au 7ème étage de la Cité administrative où le directeur - qui était auparavant à l'audience en préfecture -  est venu à leur rencontre, interpellé par plusieurs dizaines de manifestant-es déterminé-es.

 "Une manifestation jeune, féminine et vivante qui rompt enfin avec les traditionnels défilés plan-plan" a souligné Roland Fichet, de "Solidaires 74.

 

Tags: , , , , , ,

Petit rappel: Librinfo74 à besoin de votre soutien pour exister.
Rdv sur la page abonnements pour vous abonner et avoir accès au contenu payant (conférences filmées/archives du JOURNAL papier) ou faire une donation. Merci.

Laisser un commentaire

Rechercher

Pourquoi pas?

Archives

highslide for wordpress