Plan large nous annonce un programme de rentrée du feu de dieu !

samedi 19 août 2017
Par j.c

René Richoux, avec son style inimitable habituel, nous invite à rencontrer un réalisateur brésilien "en chair et en os" présenter son film "Gabriel et la montagne" et le nouveau film en avant première de Robin Campillo "120 battements par minute". Le tout au Nemours"

Retrouver "Jeanne Moreau" dans "Touchez pas au grisbi" de Jacques Becker à la cinémathèque des Pays de Savoie.

"Faut-il sur le métier remettre son ouvrage, scruter le ciel, maudire les embouteillages ou bien les BBQ, le retour des enfants ou des (vieux ou plus jeunes) parents, les premiers jours de la reprise, etc... ? On n'en sort plus. Or, il y a les films, et ceux qui les accompagnent, qui les programment, les font vivre. Et là, vraiment, pour qui aime, ce n'est pas rien ! Lisez plutôt :

  DEMAIN, SAMEDI 19, 19h, au Nemours, la présence d'un réalisateur brésilien, Fellipe Barbosa, pour l'avant-première de son film GABRIEL ET LA MONTAGNE. Dès le plan séquence initial, vous allez être scotché, puis routard(e) à la barbe précoce ou fleurie (aux cheveux fous ou gris -  fin de la règle du genre), touriste à qui on ne la fait pas, rêveur en quête d'un ailleurs dont les sommets vous appellent, amoureux que l'exotisme enflamme, altermondialiste que l'humanitaire émeut, gamin sautillant ou plus circonspect face à la conquête de la transcendance, marcheur contemplatif, sédentaire par conviction, ou bien tout ça à la fois, ou rien même, ou le contraire, vous allez être conquis par le spectacle cinématographique du récit des derniers 70 jours de Gabriel Buchmann en Afrique. Fellipe Barbosa a connu Gabriel : il est là ce samedi pour vous parler de son ami, du film qu'il a fait sur lui, et de vous. UNE RENCONTRE VRAIMENT EXCEPTIONNELLE A NE PAS MANQUER ! On ne va pas faire venir du Brésil un réalisateur pour une salle à demi pleine.

  MARDI 22, 19h, au Nemours, avant-première animée par PLAN LARGE, de 120 BATTEMENTS PAR MINUTE, de Robin Campillo. On oublie, et pas seulement la cause esclavagiste de la lointaine guerre de Sécession, chez nous aussi on a oublié les histoires d'amour et de mort, le tumulte et l'ivresse des actions homos anti-Sida. De l'irruption d'Act Up, de l'élan révolté de sa jeunesse, de la souffrance de la maladie et des deuils précoces, Robin Campillo n'a rien oublié. Il en fait un film empli de tendresse et de rage, où le groupe ne fait pas d'ombre à l'individu, où la vie explose pour dénier à l'ordre moral le droit de gouverner sexes et consciences. UN DEBAT ! JUSTE APRES AVOIR SECHE NOS LARMES.

  JEUDI 24, 19h, à la Cinémathèque des Pays de Savoie et de l'Ain, dans cette petite salle si chaleureuse de Veyrier, TOUCHEZ PAS AU GRISBI, de Jacques Becker (1954) dans une superbe copie restaurée. Pour la maîtrise d'une mise en scène réaliste, au cordeau, d'une histoire de truands de la vieille école, honneur et trahison, et pour le plaisir de (re)voir Jeanne Moreau, à ses débuts au cinéma, souveraine d'intelligence dans le rôle pourtant attendu d'une garce ordinaire de polar. ON EN DISCUTE ?

Oualà. Qui dit mieux ?

A bientôt donc, devant l'écran,

René Richoux,

Tags:

Petit rappel: Librinfo74 à besoin de votre soutien pour exister.
Rdv sur la page abonnements pour vous abonner et avoir accès au contenu payant (conférences filmées/archives du JOURNAL papier) ou faire une donation. Merci.

Laisser un commentaire

Rechercher

Pourquoi pas?

Archives

highslide for wordpress