Évacuation « en douceur » d’un camp Roms à Annecy.

vendredi 23 juin 2017
Par gfumex

DSC09088Annecy 23 juin 2017

Nouvelle évacuation ce matin à 7H00 du camp Roms derrière la SIBRA dans la zone industrielle de Vovray.
Huit cars de la compagnie CRS 43 étaient alignés le long de la rue pour 45 Roms, la plupart en famille, qui depuis un an avaient construit leurs cabanes, organisé leur vie. On peut toujours s'étonner d'un pareil déploiement de force de répression pour des familles pacifiques, dont les enfants sont scolarisés et dont beaucoup de parents travaillent.


DSC09096

Au crédit de la Préfecture, on est plus dans l'expulsion musclée des années précédentes où les familles se retrouvaient à la rue et leurs maisons éphémères détruites avec leurs affaires personnelles à l'intérieur.

L'opération a été menée par le Secrétaire Général, Guillaume Douheret, et le directeur de la DDCS, Claude Giacomino, en relation avec l'association Alpha 3A, chargée de l"accompagnement social de ces familles. Elles ont été emmenés avec beaucoup de prévenance au Centre d'accueil Georges Bonnet.
DSC09077On a même assisté à des scènes surréalistes où des policiers municipaux aidaient un jeune couple à monter dans leur voiture et à refermer la porte comme des chauffeurs déférents.

Ces marques de sollicitudes ne auront pas effacer les conditions précaires dans lesquelles ces familles vont se retrouver très rapidement, contraintes à retrouver d'autres lieux de squat et à perpétuer le cycle de l'éternel errance.

Petit rappel: Librinfo74 à besoin de votre soutien pour exister.
Rdv sur la page abonnements pour vous abonner et avoir accès au contenu payant (conférences filmées/archives du JOURNAL papier) ou faire une donation. Merci.

4 commentaires sur “Évacuation « en douceur » d’un camp Roms à Annecy.”

  1. perreard elisabeth

    Même avec « douceur!!??) une expulsion reste une violence extréme. De plus il faut savoir qu’être à Georges Bonnet c’est faire au moins . 8 à 15km par jour pour aller manger, ….Ont ils le droit de cuisiner, ont ils un espace familial indépendant? Peuvent ils rester la journée à G Bonnet; où errer dans les rues pendant la journée?
    Combien vont perdre leur travail donc leur possibilité d’accéder à de vrais logement.
    et dire qu’ils voulaient au moins avoir de l’eau, des toilettes, et des poubelles pour vivre dignement.
    Intolérable, Indigne, inacceptable, inhumain………………

    #139121
  2. NAFFRECHOUX

    il me semble que l’état au lieu de dépenser inutilement de grosses sommes ,ferait mieux de prendre le taureau par les cornes ,par exemple en mettant en place un service d’EDUCATION efficace avec des personnels SPECIALISES .
    Un ex SPECIALISTE désabusé!!!

    #139120
  3. DEHGANE

    C’est sur qu’avec un « bonjour » un « s’il vous plait », un « merci » et un « au revoir madame et monsieur » les choses se passent beaucoup mieux !

    Évidemment c’est ironique et je suis très surpris par le ton de cet article que je trouve très condescendant…

    #139119
    • gfumex

      Bien sûr qu’au delà de la forme « prévenante », une expulsion reste toujours un acte violent dans son principe, ne serait-ce par la présence d’importantes forces de CRS dont la mission première est de protéger les intérêts de l’État, avec, si nécessaire, des méthodes répressives.
      La notion « en douceur » a été employée pour souligner la forme utilisée par l’État pour évacuer le camp, beaucoup moins brutale et plus attentive à l’aspect social, que celle utilisée auparavant.
      Toutefois, la question « Roms’ n’est pas réglée « au fond », ce qui peut augurer d’une « violence » latente.

      #139123

Laisser un commentaire

Rechercher

Pourquoi pas?

Archives

highslide for wordpress