EXPRESSION LIBRE : « Parce que ça fait du bien de le dire autrement que par un simple bulletin blanc… »

mardi 2 mai 2017
Par j.c
Nous diffusons ce long texte signé d'un de nos lecteurs
qui certainement devrait susciter des réactions et des commentaires.

Les citoyens qui ne peuvent se résoudre à voter pour les projets d'Emmanuel Macron seront-ils responsables du vote de ceux qui choisissent Marine Le Pen ? Même avec les multiples mises en garde de toute part.

En quoi peut-on tenir responsables nos concitoyens, des décisions que prennent les escrocs/menteurs/fachos qu'ils ont élus ?
Je me pose ces questions simples: est-ce que je décide de quoi que ce soit des affaires politiques de mon pays ? Ai-je un brin de ce pouvoir ? NON
Et je crois partager ce sentiment avec beaucoup.

Alors puis-je être tenu responsable des choix et des abus de cet élu ? Au nom de quoi puis-je tenir pour responsables ou imbéciles, mes concitoyens, voisins, amis, frères et sœurs de s'être fait bernés ? Ou d'en avoir ras-le-bol et de ne plus rien y comprendre?

Aujourd'hui on en vient même à culpabiliser des gens pour le choix des autres, en cachant sous le tapis les causes de cette défiance : les manquements et les choix des gouvernements successifs, "l'offre" des partis en regard de ce qui pousse certains à voter pour les extrêmes, et les règles calculatoires de ces élections qui risqueraient de ne plus tenir debout si le vote blanc était comptabilisé, mais là je rêve.

Parce que c'est plus simple de culpabiliser les électeurs que de remettre en cause le fonctionnement actuel. Quel bazar s'il fallait tenir compte du vote blanc quand beaucoup ne se reconnaissent plus dans les candidats des grands partis. Alors quoi, il faudrait refaire les élections avec de nouvelles propositions des candidats ?
De toute façon ils ne sont pas obligés de les respecter...

Et puis ceux-là même qui ont instauré ou usé du 49.3, organisé leur impunité, et sapé la confiance des citoyens dans leurs institutions et leurs services publics nous mettent en garde contre la toute puissance du FN s'il était élu. Alors qu'ils ont eux-mêmes lâchement organisé cette toute puissance et cette impunité ? Et aujourd’hui ils veulent se faire passer pour des lanceurs d’alertes antifascistes ? Parce qu’ils on peur de la toute puissance qu’ils ont instaurée au moment ou elle risque de se retourner contre eux ? Minables ! Ils n’ont pas honte de la médiocrité des débats et des idées qu’ils inséminent dans les corps de nos concitoyens, dans le corps de notre démocratie !

MAIS QUE EUX ILS PRENNENT LEURS RESPONSABILITES CES PAUVRES LACHES !

Puisque la politique est un métier, ce sont eux qui sont responsables. Pas nous ! ce n’est pas notre métier ! Connaissez-vous une entreprise dans laquelle un employé qui ne ferait pas son métier correctement serait indéboulonnable et irrévocable ? Y’a quoi dans leur fiche de poste ? Dans leur contrat de travail ? Salaire à vie, indéboulonnable, irrévocables ? Et ils nous font gentiment comprendre que le CDI est problématique pour la compétitivité de la France ! Et leur impunité, leur irresponsabilité, leurs conflits d’intérêts, ne sont pas problématiques pour notre DEMOCRATIE ?! Notez bien que je parle de démocratie, quand eux nous répètent sans cesse la république… Ils n’ont, semble-t-il, pas encore oublié la différence qui n’a rien de subtile, et ils ne s’y trompent pas !
Ce sont eux qui sapent notre démocratie les premiers ! Cette petite caste de pourris, de pleutres et de corrompus jette le doute sur toute la classe politique, quand d’autres se démènent pour l’intérêt générale et l’exemplarité.
Ils viennent nous donner des leçons de citoyenneté en boudant les bancs de l’assemblée et en mettant leurs noms au bas des textes que leur pondent les lobbys, sans oublier d’aller pointer pour percevoir l’argent de nos impôts !
Et je ne m'attarde pas sur les journalistes, sans les généraliser, qui, s’ils faisaient vraiment leur boulot, ne seraient pas rendus aujourd'hui à faire du fact-checking et de la com anti-complotisme.
Et Maintenant les citoyens sans pouvoir s’ordonnent les uns les autre de s’expliquer sur le vote blanc ou l’abstention ? Au lieu de mettre en parallèle un instant l’absentéisme à l’assemblée, ils se traitent d’antirépublicains, s’accusent les uns les autres de faire le jeu du FN, et se tiendront bientôt eux-mêmes responsables de la montée du fascisme !
En dehors de notre temps de travail et nos familles, qui occupent toute la place et nos esprits, on se vautre dans la société de loisirs et de consommation, pour ensuite se donner les uns les autres des leçons de citoyenneté quand les esprits sont presque prêts pour le totalitarisme et que le grand méchant loup est à la porte de l’Elysée !
Pourquoi les questions de politique sont-elles devenues si tabous, au sein même de nos familles ?
Suis-je seul à avoir le sentiment que lorsque l'on commence à parler de politique les gens baissent les yeux et se retiennent parce qu’ils ont peur de s'embrouiller ? On garde ses opinions pour la maison comme s’il s'agissait de religion ? C'est la laïcité 2.0 ? On s'invective avec des inconnus sur les réseaux sociaux et on n’est pas foutu de juste discuter entre nous ? C’est bien dramatique que la pensée politique prenne des allures de dogmes religieux, ça nous évite de réfléchir.
Ça leur est bien pratique que nous nous reprochions entre nous les idées de nos maîtres à penser ! Tout le monde est sous hypnose ou c'est moi qui délire ?
C'est le rêve de tout apprenti dictateur, que les gens ne pensent plus par eux-mêmes et qu'ils s'autocensurent ! Quand une ministre de l’éducation estime que des ados qui s’interrogent et doutent sur la politique étrangère de la France posent trop de questions et que ces questions sont insupportables ! Parce que dans notre pays il y aurait des questions interdites ? Ce n’était pas suffisant de travestir le langage ?
De quoi je parle, vous voulez un exemple ? Vous connaissez le concept de « trou des impôts » ? Jamais entendu parler ? Mais vous avez bien assimilé celui de « trou de la sécu » . Et celui de « trouduc » d’élu qui drague le FN ? Là je rassemble un peu plus ??
En fait vous savez quoi ? Le fruit n'est peut être pas tout à fait mûr. Le FN devrait patienter encore 5 ans et il lui tombera tout seul dans les mains. Il n’a déjà plus qu’à se baisser pour ramasser ceux à qui on retire leur dignité en toute banalité. Et les autres les regardent tomber dans les bras de Marine en écoutant leurs pontifes leurs raconter que ceux là se fascisent comme des bêtes noires et qu’il faut se dresser contre eux. Je suis attristé ! De voir à quel point il est si simple de monter les gens les uns contre les autres quand les règles du jeu sont inégales. Parce que les moralisateurs croient vraiment que Macron va aborder les problématiques qui poussent les gens dans les bras du FN ? Que jusqu’ici ils n’ont pas réussis à affaiblir le FN et que demain ils y arriveront avec les mêmes programmes politiques ?? Les mêmes idéologies ? les même jeux de politique politicienne dont eux seuls maitrisent les règles ? Le même dédain ? La même hypocrisie ? La même suffisance ? Le même cynisme ? Ce cynisme qu’ils nous communiquent si bien dans toute la classe moyenne. C’est ainsi et il n’y a pas d’alternative ! On pousse le cynisme jusqu’où dans nos sociétés dites développées ? jusqu’à dire un jour que la démocratie ça coute trop chère ??
On me demande alors ce que je propose ? A moi tout seul ? Parce que je suis fatigué d'être obligé de donner une légitimité à une chèvre ou un singe hurleur, et que je ne m'y résous plus.
Je serais sommé, moi tout seul, en contrepartie de mon vote blanc, de donner une solution, une alternative ? Et bien je dois admettre que moi tout seul je suis rendu à l’humilité.
Quoi que si je me complaisais au cynisme je dirais bien que j’en ai une d’idée, et qui va faire l’unanimité celle là :
On reste assis chez nous pépère devant la télé en attendant de voir leur tronche quand on leur aura dit qu’on ne paye plus nos impôts ! Comme toute la classe moyenne est acquise à l’idée qu’on paye trop d’impôts (ce qui légitime au passage la fraude des plus riches), ça ne va pas être dur de rassembler !
Mais au fond l’idéologie dans laquelle nous baignons en veut-elle de l’alternative ? du changement ? Les initiatives citoyennes et souvent apolitiques qui fleurissent partout en France font figure de goutte d’eau quand on les voit à travers la grille de lecture des parts de marcher et du poids dans le PIB. Associations d’entraide, de coopération et de partage de toutes sortes, banque d’investissements éthiques, supermarchés associatifs, éducation populaire, journaux indépendants, etc.. Peut être que c’est justement parce qu’elles ne bouleversent pas l’ordre politique et économique et leurs ayants-droits, qu’on les laisse fleurir et qu’elles semblent insignifiantes aux yeux de beaucoup. Mais ces initiatives n’ont pas de mesure dans ce qu’elles rendent service à notre société, dans ce qu’elle recrée comme espoir et comme liens entre les citoyens, dans ce qu’elle redonne de confiance entre nos concitoyens ! Et oui parfois on a envie de se dire à quoi bon ? c’est insignifiant. Et c’est pour ça qu’aujourd’hui un nombre non insignifiant de citoyens qui a entrevu dans ce bouleversement électoral un espoir de reprendre un peu de pouvoir est déterminé à ne pas le lâcher.
Je vous livre mon humble analyse de citoyen ordinaire qui n’a aucune légitimité publique, aucune prétention, et que vous pouvez contredire : Nous ne sommes plus face à un duel entre le FN et un représentant de la cinquième république, il y a un troisième élément qui pèse aujourd’hui dans la balance :
Des citoyens comme moi qui à minima ne veulent plus légitimer ce genre d’homme politique, et par extension même cette cinquième république, et qui ont compris qu’il y avait une chance que nous nous trouvions face à un tournant. Pourquoi ? Parce que, dans cette manière de bouder les urnes, ils vous demandent si vous voulez encore de cette cinquième république en vous laissant vous débrouiller avec ce deuxième tour et continuer à les légitimer. Parce qu’à votre injonction de faire barrage au FN ils vous répondent : Nous ne légitimerons pas une fois de plus un guignol, mais assurément, nous serons avec vous dans la rue contre le FN s’il était élu.
Parce qu’ils doutent que vous dénierez descendre dans la rue contre les mesures qui poussent les gens dans les bras du FN !
Parce qu’ils sont déjà descendus dans la rue pour contrer les manifestations du FN et qu’ils ont ainsi compris en voyant leur propre supériorité numérique, que la plupart des gens qui votent FN ne se bougeront pas pour soutenir son fascisme dans la rue.
Parce qu’enfin quand on leur dit qu’il n’y a pas d’alternative aux programmes politiques qui seront appliqué dans la continuité de ce qui a été déjà fait, ils répondent la même chose : nous ne voterons pas pour eux et il n’y a pas d’alternative.
En définitive : Ni Le Pen, Ni Macron, ne dirigerons le pays en mon nom ! Et aucun d’entre nous sous cette cinquième république ne pourra être tenu responsable de ce qu’ils feront en leur nom. Sauf à redéfinir ce qu’est la citoyenneté sous cette république, je ne vois pas comment des élus qui ne rendent pas de comptes vont nous de mander à nous d’en rendre !
Et je n’ai pas peur du FN ! Car je sais que je ne serais pas tout seul. Vous est il permis d’en douter ?
Alors à mes concitoyens apeurés je retourne la question : Qu’est ce qu’on fait maintenant ?
On balaie du revers de la main une proportion non négligeable de nos concitoyens qui ne veulent donner de légitimité ni à l’un ni à l’autre, et qui veulent autre chose ? Et on rediscute ensuite avec eux de leur vision de la citoyenneté, quand on voudrait leur en donner des leçons ?

On répond avec cynisme que la cinquième république est ainsi faite qu’il faut faire un choix même si on n’est pas content ? Et bien en faite, c’est tout à fait ça, la cinquième république est ainsi faite et le vote blanc ou l’abstention sont autorisés. Si ça ne vous convient pas, c’est exactement la question qu’on vous pose !
Si vous souhaiter vraiment protéger notre démocratie, commencer à vous demander ce que cela veux dire pour vous. Je crois que nous en sommes là aujourd'hui. S'il s'agit simplement de déposer un bulletin dans une urne de temps en temps ou si cela évoque autre chose ? Si vous êtes acquis à l'idée que vous n'avez pas le pouvoir et que vous n'y comprenez rien à cause de leurs jeux de calculs électoraux tordus, alors vous devez admettre que vous ne savez plus que le mots démocratie signifie le pouvoir du peuple. Ne pensez pas que je vous prends pour des enfants, ou n'user pas de cynisme pour me répondre que je suis bien naïf... Parce que si les personnes à qui nous donnons le pouvoir n'écoutent pas les gens qui descendent dans la rue pour exprimer un désaccord, en estimant que les urnes sont le seul moyen d'expression du peuple, alors qui le fait ? les médias ? Là c'est vous que je vais qualifier de naïfs. Il parait que tout pouvoir requière des devoirs. Alors si la démocratie c'est bien le pouvoir du peuple, il est également de votre devoir d'écouter un minimum ceux qui expriment une contradiction, en masse. D'autant plus si ceux que vous croyez être responsables de ce devoir ne le font pas. Voyez vous où je veux en venir ? SE RÉAPPROPRIER LE DÉBAT. C'est peut être la première condition à remplir pour honorer notre démocratie et les luttes de nos grands parents, parce qu'au passage, il ne se sont pas battu uniquement pour le droit de vote. Quand on écoute le vide cérébrale de certains de nos grands élus, n'importe qui d'entre nous est capable de faire pareil qu'eux ! Donc en quelques sorte, ce que vous disent vos concitoyens qui ne veulent pas voter, c'est: Êtes vous prêt à faire un "FRONT DÉMOCRATIQUE" ? Moi si j'étais sûre que mes concitoyens était prêts à cela, en demandant par exemple une nouvelle constitution écrite par de vrais représentants du peuple, alors je leur promettrais à mon tour de voter contre le FN.
Moi j'en suis là. Je n'ai plus envie de demander aux élus, mais à mes concitoyens. Et se sont également les seuls à qui j'ai à devoir quelque chose de ma citoyenneté.
Et en respect pour les électeurs de Macron, je dirais simplement que ce en quoi ils croient n’est semble t’il pas encore assez convaincant ou rassurant pour une bonne part de leur concitoyens.

Dans les deux cas de l’issue de ce deuxième tour, je ferai le minimum que je puisse faire, descendre dans la rue pour grossir les rangs. Ce sera l’occasion de rencontrer mes concitoyens et d’échanger des idées que seuls nous ne trouverons pas. Et je suis sûr que beaucoup se sont déjà emparés de ces questions et qu’ils ont des propositions qu’ils ne nous empêcheront pas de discuter !
Enfin je n’ai pas de conseil à donner à qui que ce soit, jusqu’à preuve du contraire chacun est libre de son vote et je trouve bien présomptueux les Ténors des partis qui donnent des consignes de vote à des adultes libres de penser par eux même, sous prétexte qu’ils se sont rangé de leur coté, sans savoir si c’était avec conviction ! Peut être sont-ils convaincus qu’on les écoute bêtement sans réfléchir ? Peut être est ce l’impression que nous leur donnons ?

Pour terminer, et peut être avec un peu trop d’arrogance je me permets de vous demander un instant de réfléchir à ce moment précis de cet entre-deux tours, où vous avez tout leur pouvoir dans vos mains et que vous vous apprêtez à leur confier. Ils sont en ce moment même dans la situation que vous vivez tout le reste du temps : à espérer que vous ferez les choix qui les protègent. En ce moment c’est eux qui se mettent à avoir peur de nos agissements et qui gesticulent de plus belle pour attirer notre attention. Savourez, ça ne durera pas longtemps !!

Bon premier Mai à tous, que votre journée soit belle, malgré la pluie. Et courage à ceux qui vont marcher, car il ne soumettent pas à la résignation que l'on veux leur imposer...
Stéphane Bizet

Tags:

Petit rappel: Librinfo74 à besoin de votre soutien pour exister.
Rdv sur la page abonnements pour vous abonner et avoir accès au contenu payant (conférences filmées/archives du JOURNAL papier) ou faire une donation. Merci.

4 commentaires sur “EXPRESSION LIBRE : « Parce que ça fait du bien de le dire autrement que par un simple bulletin blanc… »”

  1. Triton

    Je crois qu’il y a un raccourci qui est fait entre ceux (la majorité des électeurs en fait) qui se délestent de la démocratie dans le vote et ceux qui votent d’un côté pour résister (ou espérer) et qui a côté agissent, militent et sont dans l’action. Voter et être dans l’action n’est pas antinomique, être dans l’action pour changer les choses (moyen et long terme) et utiliser l’outil du système (vote) pour résister à l’arrivée au pouvoir d’un parti fasciste est une issue que beaucoup d’entre nous choisissent, d’autres pas. Il est aussi fondamental d’avoir en tête que mettre le FN au pouvoir pourrait être un allé sans retour, la démocratie n’est pas dans leurs gênes, à lire cet article sur les influences qui gravitent autour de la candidate : https://alpernalain.blogspot.fr/2013/09/on-ne-pourra-plus-dire-je-ne-savais-pas.html?spref=fb L’intérêt direct n’est-il pas aussi de penser à toutes les personnes qui seront les premières victimes si le FN arrive au pouvoir (expulsion immédiates de toutes personnes en attente de « régularisation », « remigration », stigmatisation des minorités sexuelles etc). En tant que personnes blanches y penses-t-on ? Je cautionne toutes les critiques qui sont faites sur le système électoraliste, mais on est face à une réalité immédiate, un danger immédiat, mortel… Il n’y a pour moi qu’une alternative, mettre le seul bulletin d’opposition au FN le 7 mai et ensuite construire un front social durant les 5 prochaines années pour un autre futur, il est je pense aussi important de faire en sorte que le score du FN soit le moins important possible dimanche prochain pour ne légitimer davantage le FN et montrer qu’il est encore rejeté. Signé un électeur qui s’est abstenu au 1er tour mais qui votera stratégiquement EM dimanche prochain.

    #137991
    • stephane

      C’est pour cela que j’ai dis que je serais le premier dans la rue, car évidement il me serait insupportable que le FN soit élu, et pour le coup je me sentirais responsable devant mes concitoyens, et notamment ceux issus de l’immigration. Quand on exprime ce que l’on a sur le cœur, on est toujours un peu excessif. Que ce soit clair, Je ne veux pas inciter au vote blanc, chacun est libre de penser par lui même. J’essaie de donner à réfléchir sur les raisons qui poussent certains, se sentant piégés, à voter blanc. Quand je dis sous le coup de la colère ne pas avoir peur du FN, j’avoue prendre une posture, adossé à l’idée admise que le FN ne passera pas. Mais, une fois que j’ai dis ce que j’avais à dire, ma position n’est pas celle d’un idéologue imbécile. Et il est sûre, que si j’ai le sentiment que le FN ne soit pas si loin que ça, que je mette un bulletin EM en me bouchant le nez.
      Mais si c’est le cas, que le FN soit si proche de gagner, alors cela signifie que je me suis tromper et le fruit n’est pas si loin d’être mûre, et cela ne ferait effectivement que confirmer que notre système politique n’est plus viable. S’il passait, les gens seraient d’accord avec l’idée que ce mode électorale et cette démocratie aurait du être réformée.
      Quand j’entends ces derniers jours, des gens qui ne comprennent plus, et qui dans le doute se mettent à lire le programme du FN (!!!), et y trouvent des choses qui répondent à leur attentes, en le comparant au vide de celui de EM, effectivement je prends peur moi aussi. Mais pour le moment, mon problème reste entier: comme le disait Hannah Arendt « Politiquement, la faiblesse de l’argument du moindre mal a toujours été que ceux qui choisissent le moindre mal oublient très vite qu’ils ont choisi le mal. » Et rien ne me conforte dans l’idée d’un réveil citoyen. Rien non plus ne me conforte dans l’idée que le FN va s’affaiblir.

      #138003
  2. gfumex

    Au delà du débat engagé sur le choix du vote au 2ème tour, je me permets de souligner une certaine contradiction chez ce lecteur.
    Il semble contradictoire de se plaindre de la volonté de culpabiliser celles et ceux qui préfèrent s’abstenir ou voter blanc et en même temps culpabiliser celles et ceux qui auront fait le choix de voter Macron pour empêcher l’arrivée d’un parti d’extrême droite au pouvoir en France.
    Pourquoi mettre dans le même « sac » celles et ceux qui déposeront un bulletin Macron dans l’urne ?
    Certains le feront pas adhésion comme l’électorat de droite ou les anciens adhérents du parti socialiste qu’ils ont contribué à détruire et d’autres le feront pour empêcher l’arrivée au pouvoir en France d’un parti d’extrême droite par les élections comme le parti nazi d’Hitler ou de Mussolini en Italie en s’imposant au pouvoir par ruse et tactique le 29 octobre 1922, avant d’instaurer une dictature fasciste .

    #137989
    • stephane

      Je n’ai pas voulu faire ce raccourci. C’est une critique sociétal un peu excessive. Mais le résultat des votes de chacun au final sera simple : nous aurons fait barrage au FN. C’est tout ce qu’il y aura à retenir, et tout le monde pourra retourner à ses petites habitudes en oubliant que le FN continuera son entreprise de séduction.
      Et ce qu’un certain nombre de citoyens auront voulu exprimer ne l’aura pas été, ni entendu.

      Et aux prochains mouvements sociaux, ont continuera à se voir, soit comme des fainéants bolcheviques qui ne veulent pas travailler ou n’ont que de la haine contre les patrons, soit comme des imbéciles heureux qui se complaisent dans notre système. Et Marine, pendant ce temps là…

      #138005

Laisser un commentaire

Rechercher

Pourquoi pas?

Archives

highslide for wordpress