Un vent de fronde souffle sur les compteurs Linky

vendredi 31 mars 2017
Par Loïc Quintin et gfumex

Les réunions se multiplient partout en France, comme en Haute-Savoie, soit pour informer le public des dangers potentiels de ce compteur déployé par EDF, soit pour refuser son implantation.

 

librinfo linky st julien

Récemment une réunion publique s'est tenue à Saint-Julien-en-Genevois à l'initiative de l'association citoyenne « La ville est à vous », avec la participation de « Stop-Linky 74 ». Une centaine de personnes ont répondu à l'appel.

Le thème proposé était : « Faut-il avoir peur des nouveaux compteurs Linky ? »

Stop-Linky 74 a développé et détaillé les inconvénients liés à l'installation de ces nouveaux compteurs. Le point le plus important est l'augmentation des ondes électromagnétiques risquant de mettre en péril la santé des citoyens, mais aussi l'atteinte de la vie privée. « Derrière le remplacement des compteurs, ont poursuivi les intervenants, se dissimulent des enjeux économiquement faramineux lié aux marché mondial des données personnelles. »

 

Quels sont les arguments d'Enedis pour justifier la pose de ces compteurs dits "intelligents" qui auraient des avantages concernant la transition énergétique et le développement durable, les économies d'énergie ? 

 Dans la salle, aucun défenseur de ce type de compteurs n'était présent - « n'avaient-ils pas le temps, ou le courage, demande Evelyne Malod-Dognin, de « La ville est à vous » pour apporter un "éclairage"  contradictoire aux arguments développés par les anti-Linky ? » La porte-parole de l'association s'est étonnée « qu'Enedis (EDF) ne juge pas utile de venir informer les citoyens en direct. »

 

Les élus  "brillaient" par leur absence.

« Nous avons invités tous les élus, précise "La ville est à nous", car nous voulons que tous les points de vue puissent s'exprimer. Les compteurs électriques de nos habitations sont propriété des communes, et la responsabilité des maires est à ce sujet engagée. »

Le maire de St Julien, favorable aux compteurs Linky, n'a pas répondu, tout comme les élus de la communauté de communes. Pourtant, cette agglomération a une compétence en énergie et transition énergétique à travers le Syane, syndicat des énergies des communes haut-savoyardes.

Face à tout cela, cette fronde, ces faux-fuyants, Stop-Linky 74 a démontré que les élus ne sont pas à l'aise pour justifier leur position.

 

350 municipalités s'opposent au déploiement sur leur territoire

 Ce refus – dont Burdignin, la première en Haute-Savoie, et d'autres - concerne également les compteurs Gazpar qui ont le même principe.

Stéphane Lhomme, conseiller municipal de Saint-Macaire, en Gironde, a envoyé un avis aux élus municipaux et aux administrés qui souhaitent saisir leurs conseils municipaux. Un cabinet d'avocats spécialisés travaille sur le sujet et met au point un nouveau modèle de délibération (site Artemisia : https://www.artemisia-lawyers.com/fran%C3%A7ais/publications-et-interventions/compteurs-linky). « Je propose aux communes qui ont déjà délibéré, y compris la mienne, d'abroger leurs délibérations actuelles pour éviter d'inutiles condamnations en justice administrative, et d'adopter à la place les délibérations et arrêtés proposés... , argumente Stéphane Lhomme. Cela aura pour effet d'éteindre la procédure si elle a déjà été engagée par Enedis et les préfets. »

Selon le conseiller de Gironde, « des présidents de syndicats départementaux de l'énergie se permettent d'affirmer que les compteurs leur appartiennent.

Élus municipaux, ne laissez pas dérober les compteurs de votre commune ! »

« Un certain nombre de conditions et exigences mettent en porte-à-faux la façon illégale dont Enedis a commencé à déployer les compteurs Linky dans 800 communes. »

 

Les compteurs "Linky", un scandale à la hauteur de celui de l'amiante

Ce dossier rappelle ceux concernant l'amiante, le tabac, la radioactivité, les pesticides, dont la population est victime. Les fabricants savaient, savent, mais on attend... le procès.

Et Stéphane Lhomme (par ailleurs animateur du site http://refus.linky.gazpar.free.fr) de conclure : « La capacité des élus locaux à protéger leurs administrés et les intérêts des communes est remise en cause à travers ce programme Linky. Il est encore temps de préserver la démocratie locale, mais il faut agir tout de suite. Ne nous laissons pas faire... »

 

Des débats publics ont lieu en Haute-Savoie : 

Samedi 8 avril 2017 à 20h30 à ANNECY, salle Eugène Verdun à Bonlieu. Le Collectif a été invité par les Amis de la Terre.

Vendredi 14 avril 2017 à 20h à ALLINGES à la MJC, en présence du collectif Stop Linky 74.

 

Tags: , , , ,

Petit rappel: Librinfo74 à besoin de votre soutien pour exister.
Rdv sur la page abonnements pour vous abonner et avoir accès au contenu payant (conférences filmées/archives du JOURNAL papier) ou faire une donation. Merci.

3 commentaires sur “Un vent de fronde souffle sur les compteurs Linky”

  1. michel74

    Début du 1er commentaire sans aucun lien.
    ———
    Je refuse de me laisser embarquer par le « marché de la peur », marché dénoncé par l’UFC-QUE CHOISIR. En effet, nombreuses sont les « associations » qui en profitent pour vendre des gadgets forts chers par ailleurs, qui ne servent à strictement rien.
    Associé le compteur Linky au scandale de l’amiante, c’est se moquer des malades de l’amiante et c’est une honte !
    QUE CHOISIR a énormément enquêté et informé sur ce sujet, son président s’est même fait insulté par une de ces « associations. » Des personnes de l’UFC se sont rendus dans des villages où il y avait des antennes relais, et où les gens se plaignaient de tous les maux. « C’est l’antenne ! » L’antenne n’était pas branchée !!
    C’est gagnant de rendre les gens malades de peur ? Pour les « associations, oui, pour les caisses de sécurité sociale certainement pas.
    Je me souviens être allée à une réunion organisée par ? (le NPA peut-être) sur la santé. En fin de réunion, une femme très excitée s’est mise à parler des ondes, qu’elle devait aller se faire soigner en Allemagne, etc… Sic, cette femme marchait dans la rue devant moi alors que je me rendais à la réunion. Elle n’avait pas l’air perturbée par les ondes !
    Je ne nie pas que toutes ces personnes qui téléphonent à haute voix, pour dire n’importe quoi, c’est parfois pénible.

    #137530
  2. michel74

    Il semblerait que les liens soient refusés, je ne peux donc apporter aucune preuve et pourtant j’en ai en quantité. Dommage !
    En matière de désinformation, vous pouvez aller voir le site d’Annie Lobé « Santé Publique Editions ». Cette personne a t’elle fait des études de médecine ? Non ! De sciences peut-être ? Non !
    Cette personne est allé dénoncer dans une vidéo :
    « Il y aurait actuellement un pic mondial de l’incidence du cancer de la prostate en Guadeloupe, où 350 000 lampes basses conso ont été acquises par 43 000 foyers au début des années 90. Ces deux informations pouraient-elles être liées ? Permettez moi d’en faire l’hypothèse et de vous conseiller de ne pas utiliser ces ampoules basse conso. »
    Corrélation n’est pas causalité !

    Il y a un article sur Rue89 sur ce sujet. Titre « Non, l’ampoule conso n’est pas dangereuse » daté du 22 août 2009. Si Annie Lobé a été condamnée cela ne l’empêche pas de continuer, c’est son gagne-pain : LA PEUR !

    #137529
  3. michel74

    Le 2ème commentaire étant passé (en attente de modération), même si la même réponse s’est affichée après que j’ai eu cliqué sur « poster », je vais donc recommencer mon 1er commentaire, en le sectionnant.
    ———
    Je refuse de me laisser embarquer par le « marché de la peur », marché dénoncé par l’UFC-QUE CHOISIR. En effet, nombreuses sont les « associations » qui en profitent pour vendre des gadgets forts chers par ailleurs, qui ne servent à strictement rien.
    Associé le compteur Linky au scandale de l’amiante, c’est se moquer des malades de l’amiante et c’est une honte !
    QUE CHOISIR a énormément enquêté et informé sur ce sujet, son président s’est même fait insulté par une de ces « associations. » Des personnes de l’UFC se sont rendus dans des villages où il y avait des antennes relais, et où les gens se plaignaient de tous les maux. « C’est l’antenne ! » L’antenne n’était pas branchée !!
    C’est gagnant de rendre les gens malades de peur ? Pour les « associations, oui, pour les caisses de sécurité sociale certainement pas.
    Je me souviens être allée à une réunion organisée par ? (le NPA peut-être) sur la santé. En fin de réunion, une femme très excitée s’est mise à parler des ondes, qu’elle devait aller se faire soigner en Allemagne, etc… Sic, cette femme marchait dans la rue devant moi alors que je me rendais à la réunion. Elle n’avait pas l’air perturbée par les ondes !

    #137527

Laisser un commentaire

Rechercher

Pourquoi pas?

Archives

highslide for wordpress