Médecine chinoise et égalité femmes/hommes au menu du « Comité d’Action Mutualiste du 8 Mars », ce Samedi 4 Mars à Meythet.

dimanche 5 mars 2017
Par jefdelhaye

cam 1

Ce samedi, à la salle de la Rioule, à Meythet, de nombreux participants ont pu découvrir les principes de la médecine traditionnelle chinoise, pratiquer le Qi Gong et comprendre les principes de la nutrition au Japon dans le cadre de la journée internationale des droits de la femme organisée par le Comité d'Action Mutualiste du 8 mars.

Les militants mutualistes affirment que la santé n'est pas à vendre. Que la protection sociale est un déterminant du progrès social. Qu'elle se révèle essentielle dans la lutte pour l'égalité femme/ homme.

Les mutuelles ont été créées par les travailleurs  dans une période où n'existait pas la sécurité sociale et ils ont développé les mutuelles sur les valeurs de solidarité, de partage, d'échange et de démocratie. Dans les mutuelles, les représentants des adhérents votent les décisions lors des assemblées générales et jamais il n'est question de redistribuer les surplus, ils appartiennent à la mutuelle c'est-à-dire à ses adhérents. C'est à cela que l'on reconnaît une mutuelle, autrement c'est une compagnie d'assurances.

Toutes les actions de la mutuelle  sont fondées sur la définition de la santé de l'organisation mondiale de la santé (OMS) : « la santé est l'état de bien-être physique, mental et social et ne consiste pas seulement en l'absence de maladie ou d'infirmité. »

Le fondement de la santé est l'alimentation. Nous devons donc défendre le droit à une alimentation saine pour tous. Ce n'est pourtant pas la réalité dans notre pays dit riche. Un pays dans lequel les pressions exercées par les laboratoires pharmaceutiques, l'agro-industrie… Ne connaissent que les bienfaits du marché pour toujours plus de profits au détriment, entre autres, du financement de notre sécurité sociale.

En fait, sans de réels droits au logement, à une alimentation saine, à l'accès aux soins, il est impossible de mettre en oeuvre le concept de la santé telle que le définit l'OMS.

Le CAM du 8 mars a donc voulu contribuer à la promotion de la santé pour tous en se tournant vers les pratiques ancestrales de la médecine chinoise et Nelly Robert, praticienne de médecine traditionnelle chinoise a accepté de participer à cette journée parce qu'elle partage les valeurs mutualistes.

Ce fut une journée de bien-être  qui s'est achevée par un savoureux repas oriental pris ensemble. Tous les participants en sont ressortis avec davantage d'énergie pour soutenir notre protection sociale et continuer la lutte pour l'égalité femme/ homme, conditions indispensables pour vivre dans une société apaisée.

Des partenaires comme LCE (Loisir Comités d'Entreprise) et Artisans du Monde ont participé à la réussite de cette journée.

cam2

Petit rappel: Librinfo74 à besoin de votre soutien pour exister.
Rdv sur la page abonnements pour vous abonner et avoir accès au contenu payant (conférences filmées/archives du JOURNAL papier) ou faire une donation. Merci.

Laisser un commentaire

Rechercher

Pourquoi pas?

Archives

highslide for wordpress