Candidatures multiples : le crève-cœur du peuple de gauche.

jeudi 9 mars 2017
Par jefdelhaye

melenchon-hamon_5791751

LIBRE EXPRESSION.

Suite à l'article : « la campagne des Schtroumpfs » qui a donné lieu à de nombreux commentaires, je voudrais répondre à Catherine Bullat et à tous ceux qui se sont offusqués que je prenne parti pour les insoumis de Jean-Luc Mélenchon, négligeant ainsi la candidature de Benoît Hamon.

Le maintien de ces deux candidatures est, en effet, un crève-cœur pour tout le peuple de gauche puisque la seule chance que nous avions d'être représentés au deuxième tour des élections présidentielles, voire d'élire un président véritablement favorable au peuple, était de ne présenter qu'un seul candidat.

De nombreux appels d'hommes politiques ou d'associations  se sont fait entendre pour qu'un accord permette une fusion des deux électorats, ce qui en termes de pourcentage dans les sondages tels qu'ils sont actuellement laissait espérer un peu plus de 25 % au premier tour.

Il serait dommage de nous déchirer alors que nos espoirs sont les mêmes. Et le problème de savoir lequel des deux candidats devrait se désister pour l'autre est évidemment extrêmement délicat à résoudre.

Nous pouvons reconnaître, je crois, que nous avons fait une expérience très malheureuse pendant le dernier quinquennat. Nous, le peuple de gauche, avons élu un socialiste avec, pour certains dont je fais partie, un reste d'enthousiasme qui s'est révélé bien naïf.

Le président, issu du parti socialiste et qui a gouverné avec le parti socialiste a trahi toutes ses promesses de campagne et s'est soumis sans état d'âme au pouvoir de la finance internationale qui fait la loi, aux traités européens qui nous privent de toute souveraineté démocratique et nous a imposé une loi travail qui est une insulte aux travailleurs de ce pays.

Comment, après cela, ne pas se méfier d'un candidat qui, quelles que soient ses propres promesses et sa sincérité personnelle, est issu du parti socialiste et devra gouverner avec lui?

Il est vrai qu'une grande partie des cadres du PS semble aujourd'hui le quitter pour rejoindre Emmanuel Macron. ce qui aurait tendance à plaider en sa faveur mais ce qui, aussi, diminue fortement ses chances de réussir. Et, dans ces conditions, il est d'autant plus regrettable qu'il persiste à diviser les voix  de la gauche.

D'autant plus que Jean-Luc Mélenchon semble (il faut toujours prendre des précautions) devoir opérer une rupture plus radicale avec les forces du capital. Son programme, en tout cas, nous permet d'espérer sérieusement, s'il est appliqué, de remettre de l'humain dans la politique et de vivre tous ensemble de façon beaucoup plus apaisée.

Mais pouvez vous lui demander de gouverner, en cas de victoire, avec madame El Khomri et ses semblables?

Alors je pose la même question que le maire de Grigny, que Catherine Bullat et beaucoup d'autres : « allons-nous laisser passer cette chance ? »

Si vous avez des idées, des pistes de solutions acceptables pour les deux candidats, n'hésitez pas à les exprimer.

 

Petit rappel: Librinfo74 à besoin de votre soutien pour exister.
Rdv sur la page abonnements pour vous abonner et avoir accès au contenu payant (conférences filmées/archives du JOURNAL papier) ou faire une donation. Merci.

9 commentaires sur “Candidatures multiples : le crève-cœur du peuple de gauche.”

  1. KANAKIS Monique

    M. DUCHENE, avez-vous le le programme de JLM « La France insoumise » sorti depuis bien longtemps. Si oui pouvez-vous me dire de que vous ne trouvez pas clairement à gauche

    #137147
  2. Gilles RAVACHE

    Depuis bientôt deux ans les communistes, le Parti communiste propose de construire d’abord un programme politique avec citoyen-ne-s et force de la gauche qui veulent en finir avec l’austérité et les politiques libérales. Pour, après, choisir les candidatures pour le porter aux élections présidentielle et législatives.
    Parce que ça ne s’est pas fait le peuple de gauche vit en effet un crève-cœur.
    Il leur propose de pétitionner pour affirmer ce qu’ils, elles veulent :
    1. Une nouvelle ambition de progrès social
    2. Une VIe République démocratique
    3. L’égalité femmes-hommes
    4. La lutte contre la finance pour prendre le pouvoir sur l’argent
    5. Un nouveau mode de production et de consommation visant la réponse aux besoins humains et la transition écologique
    6. Une France à l’offensive en Europe et dans le monde
    Et demander aux candidats à l’élection présidentielle et aux élections législatives issus des forces de gauche de discuter et soutenir publiquement ces propositions, et de s’engager à en faire le socle d’un pacte de majorité à gauche.
    Ne perdons pas espoir nous sommes des millions.

    #137032
    • Triton

      Cher Gilles : même Robert Hue ne croit plus aux fantasques d’une gauche qui va nous « sauver » : http://www.lemonde.fr/idees/article/2017/03/10/robert-hue-pourquoi-je-soutiens-emmanuel-macron_5092418_3232.html?xtor=RSS-3208

      #137036
    • greffioz

      C’est dans le programme l’Avenir en commun où nombre de militants communistes ont participé aussi à son élaboration lors des contributions citoyennes avec pour socle l’humain d’abord et qui par ailleurs sont aussi légitimes pour représenter la FI dans le cadre des législatives , ce qui n’a jamais été l’avis des représentants-cadres du PCF , ces derniers tardant même à ce jour à donner les parrainages pour peser davantage semble t-il dans le partage des circonscriptions .Encore une fois comment construire quelque chose avec BH , Jadot lorsque les députés investis par le PS font partie de l’équipe rapprochée de Macron et que des ministres en exercice attendent la dernière ligne droite pour le soutenir !!! La tambouille çà suffit !Lire le blog de G Miller sur le dévoiement !!! Une réponse à Triton dont je comprends l’abstention mais dont je ne comprends pas le vote Macron !!!

      #137064
  3. Triton

    Le résultat est que la « gauche » n’a aucune chance de passer le 1er tour, la candidature unique était la seule chance, mais il y a trop d’ego, la pouvoir fait tourner la tête… Je ne me déplacerai pas vainement pour voter pour un de ces deux prétendants reclassés et divisés, au mieux j’irai voter Macron contre Fillon alors que mes idées sont clairement proches de celles de Poutou.

    #137017
  4. schmilblick

    Mélenchon semble avoir un programme effectivement plus populaire que le PS actuel , il a plus d’expérience face à l’adversité aussi, dommage que les gens dit de gauche ne lui fasse pas confiance, même si l’intégration d’une force écologique, altermondialiste européenne et mondiale sera aussi nécessaire. Ce qu’il ne refuse pas en bloc. Si les mouvements du front de gauche avaient accepté à temps de travailler sur les convergences et divergences dans l’intérêt commun des peuples et de l’environnement, nous progresserions plus vite. Pourtant la gauche devrait savoir dégager des intérêts essentiels communs pour faire barrage au Front National compte tenu des déceptions de la droite.
    Et puis faire payer aux contribuables une retraite de président plus de 50 ans, sans que celui-ci accepte de renforcer le régime démocratique de la Constitution pour la faire passer à une autre phase de son histoire plus pacifique et anti-impérialiste, même dans les relations humaines de la population, sera sans doute une grave erreur de jugement.

    #137014
  5. michel74

    Les frondeurs du PS n’ont jamais voté « non » contre leur propre parti, mais ce sont toujours abstenus. Ceux qui n’étaient pas d’accord avec le PS ont préféré le quitter (Liem Hoang Ngoc par exemple). Benoît Hamon fait parti de ceux qui se sont abstenus.
    Et puis, il y a l’affaire de la MNEF, Benoît Hamon en faisait partie. Ca, je ne peux pas oublier.

    #137011
  6. Andre Cailloux

    Bonjour, je vous lis depuis plusieurs semaines, et la plupart des analyses me conviennent. Celle-ci aussi, dans la mesure où « la chance », c’est le vote des électeurs dans 45 jours!
    Contre les silences ou la désinformation des media, c’est à chaque insoumis d’argumenter, de discuter, de gagner à ce programme – qui leurs semble tellement utopique, alors que d’une telle urgence et si détaillé et cohérent- les millions d’indécis et « votes blancs » qui peuvent déclencher une vraie révolution citoyenne!

    #137006
  7. JEAN DUCHENE

    l’unité sur des programmes incompatibles, pour des raisons purement électoralistes (l’espoir de figurer au second tour), est un piège mortel. Le camp des salariés a besoin avant tout d’un programme clair, clairement à gauche.

    #137004

Laisser un commentaire

Rechercher

Pourquoi pas?

Archives

highslide for wordpress