50 ans après à Évian, les nostalgiques de l’Algérie française rouvrent les plaies.

dimanche 25 mars 2012
Par gfumex

On n'aura jamais vu autant de CRS postés devant le palais des festivités d'Évian.

À l'intérieur, des historiens, invités à un colloque* sur les accords d'Évian, 50 ans après leur signature le 19 mars 1962, dans cette même ville.

À l'extérieur, une cinquantaine de manifestants issus d'organisations de défense des Harkis et des rapatriés d'Algérie, la plupart nostalgiques de l'OAS, mouvement terroriste d'extrême droite se réclamant de l'Algérie française.

On peut comprendre l'inquiétude de la Préfecture concernant des risques de désordre à l'ordre public, car 600 manifestants avaient perturbé une initiative de même nature à Nîmes. Le déploiement d'une demi-compagnie de CRS à Évian, venue de Saint Étienne, avait provoqué le commentaire sibyllin du sous-Préfet au Président de la Salévienne "Vous nous coûtez cher pour avoir organisé ce genre de manifestation !".

On peut se demander si un tel déploiement des forces de l'ordre était nécessaire. Même si la ville d'Évian est un lieu historique, elle est très éloignée de la Région du Sud de la France où ce concentrent l'immense majorité des nostalgiques de l'Algérie Française, comme Hocine Kader, présent devant le palais :

Cette présence est aussi l'expression de souffrances subies par de nombreuses familles d'Harkis expatriées d'Algérie, comme le témoigne ce même Hocine Kader :

Si Claude Mégevand, Président de la Salévienne, reconnaît les souffrances de la population des Harkis, il conteste catégoriquement être les porte-paroles du FLN, comme le prétendent des manifestants :

* co-organisé par "la Salévienne", "Les amis de Max Marchand, Mouloud Feraoun, et leurs compagnons", "La LDH", "l'Université populaire du centre ville de Chambéry".

Tags: , , ,

Petit rappel: Librinfo74 à besoin de votre soutien pour exister.
Rdv sur la page abonnements pour vous abonner et avoir accès au contenu payant (conférences filmées/archives du JOURNAL papier) ou faire une donation. Merci.

Un commentaire sur “50 ans après à Évian, les nostalgiques de l’Algérie française rouvrent les plaies.”

  1. louanchi

    DEVOIR DE MEMOIRE
    hocine le combat d’une vie par croaclub

    lien vers http://www.dailymotion.com/video/xl0lyn_hocine-le-combat-d-une-vie_news

    En 1975, quatre hommes cagoulés et armés pénètrent dans la mairie de Saint Laurent des arbres, dans le département du Gard. Sous la menace de tout faire sauter à la dynamite, ils obtiennent après 24 heures de négociations la dissolution du camp de harkis proche du village. A l¹époque, depuis 13 ans, ce camp de Saint Maurice l¹Ardoise, ceinturé de barbelés et de
    miradors, accueillait 1200 harkis et leurs familles. Une discipline militaire, des conditions hygiéniques minimales, violence et répression, 40 malades mentaux qui errent désoeuvrés et l’ isolement total de la société française. Sur les quatre membres du commando anonyme des cagoulés, un seul aujourd’hui se décide à parler.

    35 ans après Hocine raconte comment il a risqué sa vie pour faire raser le camp de la honte. Nous sommes retournés avec lui sur les lieux, ce 14 juillet 2011. Anne Gromaire, Jean-Claude Honnorat

    Et pour compléter le documentaire, réécoutez sur SUD RADIO, « podcasts » l’émission du 8/11/11, de Karim Hacene, Enquêtes et Investigations, sur les harkis le camp de saint maurice l’ardoise

    Sur radio-alpes.net, Infos Générales – Audio -France-Algérie : Le combat de ma vie (2012-03-26 17:55:13)

    Ecoutez: Hocine Louanchi joint au téléphone…émotions et voile de censure levé ! Les Accords d’Evian n’effacent pas le passé, mais l’avenir pourra apaiser les blessures. (H.Louanchi)

    #2385

Laisser un commentaire

Rechercher

Voir aussi…

Pourquoi pas?

Archives

highslide for wordpress